AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ambre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ambre
Amis du Ténébreux
Amis du Ténébreux
avatar

Nombre de messages : 30
Localisation : le monde
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Ambre   Mer 2 Aoû - 10:18

Nom: Ambre Ioasé dit La Griffe
Sexe: Femme
Âge: 21 ans
Lieu de naissance: Cairhien
Communauté: Engeance de l'Ombre
Rang: Amis du Ténébreux
Famille: un frère, Narmio, 20 ans

Biographie:
Tyalinne, de son vrai nom, est née une nuit d'orage dans la famille des
nobles Doyma à Cairhien. Son frère, Narmio, la rejoignit un an plus tard
emportant Dame Isandre dans le sommeil éternel. Etant l'aînée, Tyalinne
devait hériter de la place de son père à la tête de la maison Doyma. Le
Seigneur Herbers commença donc son éducation dans ce but. Elle apprit le
subtil Jeu des Maisons, à se comporter en parfaite Dame et tous les autres
petits accessoires du même acabit. Elle s'entendait très bien avec son frère
qui lui, apprenait à le métier de la guerre.
Le jour de ces 15 ans (à vérifier je ne sais plus l'âge exacte), comme cela
est de coutume, une Aes Sedai la testa pour savoir si elle pouvait canaliser
et quel fut l'heureuse surprise quand Tyalinne annonça à son père qu'elle
partait à la Tour Blanche. Elle perdait peut-être son statut de noble et du
même coup son héritage, mais devenir une Aes Sedai apportait tellement plus
de pouvoir. Déjà à cet âge, Tyalinne rêvait de puissance et de richesse.
Elle partit fièrement sur sa jument grise avec l'ambition de devenir la plus
puissante des Aes Sedai.
Et bien, c'est fort dommage pour elle car après deux ans à la Tour Blanche,
c'est à peine si elle réussissait à s'ouvrir à la Saidar et encore moins à
la garder plus de deux minutes. Jongler avec une flamme semblait bien
utopique. Ce n'est pourtant pas la cause d'un manque de travail. Elle
s'acharnait, bossait bien des heures après le coucher du soleil et bien
avant son lever. Elle suivait à la lettre ce qu'on lui demandait et de ce
fait était rarement punie. Les Aes Sedai auraient pu lui discerner la
médaille d'or de la discipline. Pourtant, elle n'arrivait à rien. Elle était
jalouse de toutes les autres novices qui réussissaient mieux qu'elle. Elle
faisait tout pour qu'elles leur arrivent des crasses et qu'elles se
retrouvent les bras jusqu'aux coudes dans les marmites. Pour cela, elle
progressait de manière surprenante. Elle développa l'art du mensonge, de la
traîtrise, de l'espionnage., du camouflage au nez et à la barbe des Aes
Sedai.
Mais le temps passa et la Maîtresse des Novices l'appela. Elle lui annonça
avec autant de tact que peut avoir une femme de la Tour Blnche qu'elle
n'était pas assez forte et qu'elle ne pourra jamais être une Aes Sedai. On
renvoya Tyalinne du jour au lendemain. Humiliée, elle rentra chez elle la
tête basse. Elle tomba dans une grave dépression. Elle ne parlait à
personne, ne mangeait que peu voir pas, restait enfermée dans sa chambre,
refusait de voir quelqu'un. Seule dans l'obscurité de sa chambre, elle
nourrissait envers les Aes Seda un fleuve intarissable d'haine et de colère.
Elle avait tout perdu par leur faute! Elle ne pouvait pas être l'une des
leur, soit, mais elle ne pouvait même pas récupérer son héritage! Quel
serait la honte pour la maison Doyma d'être dirigée par un bâtard de la Tour
Blanche! Elle était la risée de tous les nobles de Carhien! Elle se jura de
se venger! Elle se jura de voir ces femmes humiliées comme elle l'a été!
Elle se jura de les tuer toutes, une par une! Elle se jura de détruire la
Tour Blanche, pierre par pierre!
Elle hésita à vouer son âme à l'ombre mais se résigna. Le Seigneur de
l'Ombre n'en aurait que faire de ce qu'elle désirait, il avait autre chose à
faire. Non. La personne de pouvoir à qui il fallait offrir son âme était
sans nul doute à l'un des Réprouvés, pardon, Elus. Elle était persuadée
qu'ils étaient déjà sortis, ne manquait plus qu'à en trouver un. Elle chassa
cette idée. On ne trouve pas les Elus, c'est eux qui vous trouvent.
Un jour, elle appela son père. Lui aussi était furieux contre les Aes Sedai.
Ils mirent ensemble au point un plan d'une simplicité enfantine. Quelques
jours plus tard, après de grandes annonces et de faux cris de désespoirs, le
Seigneur Herbers fit venir un médecin pour sa fille. Ce dernier annonça
qu'elle en proie à une étrange maladie qui la clouait au lit, la privant de
ces forces. Ainsi fut annoncé, la Dame Tyalinne était devenue une malade
inguérissable et laissait donc à son frère la tête de la maison Doyma. Bien
sûre, la jeune Tyalinne se portait à merveille. Elle put profiter de cette
liberté pour apprendre en catimini quelques notions de bases de voleurs,
d'assassins mais surtout de torture. Elle partit de par le monde enfin
d'approfondire ces connaissance, évitant en tout point les Aes Sedai. Elle
travaillait pour différentes maisons.
Mais à nouveau, rien ne se passa comme prévu. Son père commençait à avoir
peur de sa fille qui se transformait en véritable machine à tuer. Il fut
tenter de faire éclater la vérité en plein jour mais il n'en eut pas le
temps. Il mourut de son verre de vin, empoisonné. Qui a bien pu faire ça?
Quel importance? L'importance est que Narmio accéda à la tête de la maison
et il ignorait tout des activités de sa sur, ce qui arrangeait bien cette
dernière.
A force de coups tordus, quelques temps plus tard, elle se rendit à Tear,
décidée de voler quelques an'greals et autres. Elle avait réussit à pénétrer
dans la pierre, entrer dans la salle poussiéreuse mais là, problème. Comment
savoir si ce qu'elle voyait était bien ce qu'elle cherchait? Avec le peu
qu'elle arrivait à canaliser… De toute façon, elle n'eut pas beaucoup de
temps, elle prit le premier truc qui lui tombait sous la main, à savoir un
médaillon avec en son centre un il, et se carapata de l'endroit. De retour
dans la chambre qu'elle avait loué dans une auberge, elle testa son bijou.
Le constat, le voici: Elle n'arrivait pas à s'ouvrir à la Saidar quand elle
le portait. Conclusion: le médaillon empêchait le Pouvoir Unique de se
manifester. Mais elle n'en était pas entièrement sûre, elle devait le tester
avec une véritable Aes Sedai. Elle chercha alors une de ces femmes.
L'ennuie, c'est qu'à Tear, elles se font plutôt discrètes. Tyalinne réussit
néanmoins à en choper une. Quelques gouttes d'un breuvage spéciale et voilà
la pauvre femme à sa merci. En effet, une fois le poison avalé, il provoque
la mort si un antidote n'est prit dans les 24 heures et le Pouvoir Unique
était totalement inefficace. L'Aes Sedai, qui se trouvait être une Brune, se
plia aux volontés de Tyalinne quand elle constata après 23h30 des douleurs
atroces. Et bien, la Brune avait beau essayer de canaliser sur Tyalinne
quand elle portait le médaillon, c'était un échec cuisant et elle ne pouvait
pas canaliser si c'était elle-même qui le portait. Pour ne pas s'encombrer
d'un témoin gênant, Tyalinne partit de la ville sans laisser d'antidote. Ca
faisait toujours une Aes Sedai de moins.
Ainsi ce déroulait la vie de Tyalinne, capturant régulièrement des Aes Sedai
et leur lige, testant sur eux de nouveaux breuvages exquis ou de nouvelles
tortures. Une fois, elle a faillit se faire avoir par un lige mais s'en
sortit avec comme unique souvenir une fine cicatrice qui part de son front
traverse sa paupière et sa joue droite et se termine sur son cou. Elle n'eut
pas de conséquence fâcheuse à part qu'elle risquait de se faire trop
remarquer. Tyalinne utilise une sorte de crème pour la masquer mais qui ne
tient pas aux fortes chaleurs. Depuis ce jour, elle décida de changer de
nom. Elle se surnomma La Griffe pour les milieux obscures, et Ambre Ioasé
pour le quotidien. Personne ne pouvait reconnaître la noble Dame Tyalinne
Doyma.

Physique: De taille et de poids standard, Ambre a de longs cheveux bruns qui
encadre un visage angélique aux yeux couleur de pluie. Le jour, elle
s'habille d'une robe banale, passe-partout et la nuit, elle met sa tunique
noire. Elle préfère de loin sa tunique. Elle se balade toujours avec une
sacoche qui renferme ses breuvages mortels et quelques autres artifices tel
que la crème pour masquer sa cicatrice. Elle porte également sous ses
vêtements son médaillon qui la protège de la Saidar. Cachés dans ses bottes,
sous sa tunique et ailleurs, des poignards à la pointe empoisonnée sont prêt
à servir.

Personnalité: Ambre est ambitieuse, avide de pouvoir et de richesse. Quelque
part sur ce monde, elle entrepose tous les objets de valeurs qu'elle a volé.
Elle a un faible pour les saphirs et la porcelaine du peuple de la mer.
Sinon, elle peut se montrer très charmante et sais bien cacher son côté
sadique qu'elle dévoile facilement à ces victimes lors d'interminables
séances de torture. Elle voue toute son énergie à la destruction de la Tour
Blanche et cherche sans désespérer l'un des Elus. Elle voudrais servir un
homme et non une femme qui lui rappellerait trop nettement les Aes Sedai.
Elle tenace et ne recule devant rien pour atteindre le but qu'elle s'est
fixée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ambre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Please, forgive me ? Ambre
» ~ Avouer ses fautes, poser une question ~ # Pv : Etoile d'Ambre #
» Ambre Nocis(Serdaigle)
» [bureau d'Ambre] Découvertes fâcheuses (pv Ange et Carna)
» Arthur Ambre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Tour Blanche :: Archives :: L'ancien registre-
Sauter vers: