AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Célèn Kendar, Première de Mayene

Aller en bas 
AuteurMessage
Célèn Kendar

avatar

Nombre de messages : 20
Localisation : Mayene
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Célèn Kendar, Première de Mayene   Mer 20 Sep - 15:17

Nom : Célèn Kendar

Sexe : Femme

Âge : 26 ans

Lieu de naissance : la cité-Etat de Mayene

Communauté : non-alignés

Rang : Première de Mayene

Famille : Ses parents sont de très riches commerçants en huile de la ville de Mayene ; elle est fille unique et veuve depuis quatre ans.

Histoire : La mère de Célèn éduqua sa fille pour en faire une épouse modèle, tout en cherchant très tôt un parti qui pourrait convenir. A cause du statut de sa famille, Célèn ne pouvait-elle pas épouser le premier venu. Cependant, même en âge de se marier, elle dut attendre ses dix-neuf ans pour rencontrer celui que sa mère, après de nombreuses hésitations, lui avait enfin choisi. C’était le neveu de la Première de Mayene en personne, qui était alors à la fin de sa vie.

Il s’intéressa à Célèn dans les premiers temps seulement mais reprit ses anciennes habitudes en allant courtiser d’autres femmes. Célèn ne s’en formalisa pas, car cela lui laissait sa liberté. De son côté, elle commença à s’intéresser de près aux gens de Mayene. Elle participait également aux fêtes données au palais de la Première où se pressaient les nobles de la ville, et fut dégoûtée de ce monde d’artifices et d’hypocrisie.

Elle eut le désir de rétablir un équilibre entre les gens d’en bas et ceux d’en haut, au moins en partie. Pour cela, elle fit tout ce qui était alors en son pouvoir, et se fit connaître des habitants. Cette attention de la part d’une Dame comme Célèn intrigua d’abord et suscita la perplexité comme la méfiance.

La vieille Première, qui la tenait en affection et n’avait plus les idées très claires, la laissa bientôt prendre de plus en plus de décisions à sa place. Célèn relança le commerce de l’huile vital pour Mayene, qui se laissait concurrencer par les oliveraies de Tear ou d’Illian. L’argent fut mieux distribué parmi la population, qui commença à considérer Célèn comme la prochaine Première.

Un jour, son mari mourut de maladie dans les bras d’une de ses nombreuses maîtresses. Célèn ne s’émut pas trop de cette disparition, cependant elle avait apprécié la liberté qu’il lui avait laissée, et fut une veuve irréprochable. Son deuil achevé, elle devint, à vingt-deux ans, une jeune femme libre et indépendante.

La Première de Mayenne finit par mourir peu de temps après son neveu, sans héritière. A la volonté du peuple et grâce à son lien avec elle, Célèn lui succéda. Au fil des années, elle acquit en maturité et se fit respecter et admirer de ses sujets. La petite cité-Etat de Mayene ne fut plus autant mise à l’écart et considérée comme une ville perdue qui appartenait à Tear. Célèn prit son rôle à cœur et, en partant rencontrer personnellement les rois et reines des autres pays, elle sut se faire connaître comme une souveraine à part entière.

Physique : Grande (presque 1m80), de longs cheveux châtains, avec une peau claire et des yeux noisette, Célèn est plus jolie que belle, mais elle a quelque chose qui retient l’attention et une présence naturelle qui éclipse facilement les autres. Son sourire est toujours franc et engageant, de même que son regard. Malgré ses manières masculines, elle aime s’habiller avec élégance et apporte un soin particulier à son importante chevelure.

Personnalité : Célèn est une jeune femme très intelligente, avec un charisme certain. Elle demande peu d’avis extérieur pour prendre une décision et a tendance à n’en faire qu’à sa tête mais c’est ce qui fait son charme, et malgré tout elle se trompe rarement dans ses choix. Depuis la mort de son mari elle a pris encore davantage de libertés et se comporte souvent comme un homme, par réaction à son éducation, parlant fort et fumant une longue pipe en bois sculpté. Elle ne supporte pas ceux qui considèrent la femme comme un être faible, et tient de se fait à se démarquer encore plus des autres. Dans une conversation, elle ne tourne jamais autour du pot et ne lâche pas prise avant d’obtenir ce qu’elle veut, quitte à se laisser parfois emporter par son caractère. Elle est d’une grande clairvoyance sans pour autant être calculatrice, ce qui en fait une femme respectée et admirée. Elle a un souci constant de justice et d’égalité et ne se laisse pas influencer par les préjugés ou les menaces. Son premier devoir est de faire le bien de son peuple ; elle s’acquitte d’ailleurs de la tâche avec toute son énergie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Célèn Kendar, Première de Mayene
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Le 26 mai... La première armée permanente française...
» Cours de Sport [première classe arrivée]
» Première nuit dans Dreamland...
» Pas touche, je l'ai vu en première. [Déborah]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Tour Blanche :: Livre des communautés :: Registre :: Personnages-clés-
Sauter vers: