AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Joalen den Olnaera

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joalen
Enfant de la Lumière
Enfant de la Lumière
avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Joalen den Olnaera   Sam 4 Nov - 1:34

Nom : Joalen den Olnaera

Sexe : masculin

Age : 25 ans

Famille : Son père, Eslean den Olnaera est le Commandant de la troisième légion des Enfants de la Lumière. Sa mère est morte en couche, dix ans auparavant en mettant au monde son dernier enfant.
Joalen à trois sœurs : Nalia l’aînée de la famille, 29 ans mariée à un lieutenant de son père et mère de trois enfants, Galinéa, 21 ans mariée à un notable de la capitale, Juanès 10 ans..
Il a également deux frères : Rugen, 27 ans, capitaine dans la légion que commande son père, Milen, 16 ans qui débute ses classes chez les Enfants de la Lumière.

Rang : Lieutenant des Enfants de la Lumière.

Histoire :

Joalen est né dans une famille aristocrate de l’Amador possédant une grande tradition militaire. Depuis des générations les hommes de la famille servaient le pays dans l’ordre des Enfants de la Lumière à tel point que leur nom est considéré comme désignant une des familles pilier de l’Amador. Quelques uns des ancêtres de Joalen eurent même le privilège d’endosser la charge de Commandeur de Enfants.

Général d’une des Légions de l’ordre, son père était souvent absent de la grande demeure familiale, mais cela n’empêcha pas Joalen ainsi que ses cinq frères et sœurs de grandir paisiblement. Mais au contraire de ce qui ce faisait dans d’autres grandes nobles familles d’amador, les enfants Olnaera ne furent pas élever dans le faste et dans l’opulence malgré les richesses posséder par la famille. Ils ne manquèrent certes jamais rien mais leur père voulaient leur inculqués les valeurs fondamentales qui un jour feraient de ses fils de bons soldats et ses filles de bonnes épouses de soldats.

La première chose qui marqua réellement la vie du jeune homme fut la perte de sa mère alors qu’il atteignait tout juste l’âge de 14 ans. Ce fut un cap douloureux à passer, mais l’arriver de la dernière petite sœur aida tout le monde à le passer.

A 16 ans son père l’envoya enfin faire ses classes. La vie militaire ne fut guère un changement pour le jeune homme qui s’y sentit tout de suite comme chez lui. Comme ne cessait de le répéter son père, il était né comme ses frères pour servir la nation l’épée à la main. Surtout qu’il n’aurait pas été évident pour n’importe quel fils de bonnes familles de s’intégrer au milieu de jeunes gens très loin d’être issus du même milieu social qu’eux. Car Joalen n’eu aucun passe droit du à sa naissance, et n’en avait d’ailleurs jamais attendu. Son père n’aurait jamais commis aucun acte de népotisme.

Un an après Joalen fut intégré dans les rangs des Enfants de la Lumière comme simple soldats et il participa à sa première bataille. De bataille celle-ci n’avait que le nom, car les vétérans l’auraient plus qualifié d’escarmouche que de véritable bataille. Il s’agissait de donner la chasse à une troupes de brigand qui profitait de la proximité de la frontière avec le Caihrein pour semer leur poursuivant quand il se faisait surprendre en plein méfait. Manque de chance la centaine d’Enfants que comptait la colonne dans laquelle Joarel était intégrée fut surpris de constater que le nombre de gibiers de potence qu’ils étaient censés attrapé était une fois et demi plus nombreux qu’eux. Mais jamais les Enfants de la Lumière reculaient devant la difficulté !

… Et ce qui en suivit fut une boucherie. C’est peut-être pour cela qu’on lui donna le nom de bataille de l’Aube Sanglante. Le lieutenant fut un des premiers à mourir sous les assauts des brigands, laissant la désorganisation et confusion derrière lui. Aussi charismatique que son père, Joalen puisa avait alors prit sur lui de guider ses camarades dans les actions à suivre. Si tout cela se termina par un bain de sang et qu’au final il resta seulement que quelques silhouettes vêtues de blancs arpentant le sanglant champ de bataille, ce coup d’éclat eu un côté très positif sur la carrière du jeune homme.

Il passa en effet sergent dès ces blessures guéries, avant d’obtenir, après quelques actes prouvant son courage et son intelligence sur le terrain, le tant convoité grade de lieutenant, devenant ainsi un officier. Ayant commencé au même stade que ces hommes il met un point d’honneur à prendre soin de ses hommes, ce pourquoi il est très appréciés de ces derniers. Le jeune lieutenant est également devenu beaucoup moins naïf face aux agissements de certains de ces confrères. Il a vu certaines horreurs ordonnées par les inquisiteurs et leurs jugements souvent arbitraires de ceux-ci. Mais bien sûr cela il le garde pour lui.

Caractère : Joalen est un homme droit qui croit en ce qu’il fait. Les Enfants de la Lumière représente sa vie et s’il consacre entièrement. Cependant les déviances exercées par certains Enfants le plonge dans le doute et le font rentré dans une colère noire. Selon lui ils salissent l’honneur de tous les hommes de l’ordre par leurs fanatismes, si bien sur celui-ci n’est pas feint pour ne cacher seulement que leur brutalité naturelle et leur sadisme. Il a peur qu’un jour il ne puisse se contenir et de leur faire subir les mêmes choses qu’ils infliges à des hommes, femmes et enfants pour des fautes souvent imaginaires.

Physique : Joalen a les cheveux blonds et les yeux verts. Grand, il ne possède pas une carrure très impressionnante cependant sa vie consacrée au maniement de l’épée la doter d’une puissante musculature. Il est toujours vêtu de tunique ornée du soleil, emblème de l’ordre et de la cape immaculée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Joalen den Olnaera
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Tour Blanche :: Archives :: L'ancien registre-
Sauter vers: